Be Called Back
?
Retour aux articles
01-BE-Turkish-Teeth 13 décembre 2023

#Turkey Teeth : tourisme dentaire et réseaux sociaux, dérapages et vérités

Lecture : 5 min. par Antoine Bodyexpert.online

Connue au Royaume-Uni comme le “Katie Price Veneers Incident”, l’histoire des facettes dentaires d’une célébrité de la télé-réalité britannique, est exemplaire. Elle révèle les conséquences, parfois néfastes, des relations sulfureuses entre deux stars de notre société contemporaine : les réseaux sociaux et le tourisme dentaire.

Le tourisme médical et dentaire n’est pas nouveau. Des cliniques de chirurgie esthétique de Rio de Janeiro aux cabinets dentaires de Budapest, le tourisme médical a contribué, depuis une quarantaine d’années, à démocratiser la chirurgie esthétique et la dentisterie cosmétique, grâce à des prix bien plus abordables pour les classes moyennes et populaires européennes. Depuis une dizaine d’années, la Turquie, grâce à la qualité de ses infrastructures médicales et l’expérience de son corps médical, formé aux meilleures universités européennes et américaines, s’est fait une place majeure sur ce marché, offrant un rapport qualité/prix imbattable à une clientèle venue d’Europe et du Moyen-Orient. De plus, elle est déjà une destination touristique majeure pour les Européens. Surtout pour le tourisme balnéaire en provenance d’Europe du Nord, notamment du Royaume-Uni. Depuis plus de vingt ans, des millions de touristes britanniques débarquent sur la Riviera Turque, de Bodrum à Antalya en passant par Fethiye ou Marmaris, attirés par des packages all-inclusive pas chers. Et depuis peu, par des cliniques de chirurgie plastique et des cabinets dentaires qui leur proposent un nouveau sourire, de nouveaux seins ou de nouveaux cheveux, à des prix défiant toute concurrence. C’est là que j’en reviens à “l’Incident Katie Price”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Katie Price (@katieprice)

Cette ex-mannequin reconvertie dans la télé-réalité british, aujourd’hui âgée de 45 ans et mère de 5 enfants, cultive un goût immodéré pour la transformation physique de sa personne. L’an dernier, avant d’entamer sa 16e opération de chirurgie mammaire, l’équipe chirurgicale l’avait prévenue qu’elle pourrait être fatale. Katie Price fait ce qu’elle veut de son corps, là n’est pas la question. Le problème : elle cumule 1,4 million de followers sur Tik Tok, dépasse le million d’abonnés sur Instagram. Son auditoire : des jeunes de 16 à 35 ans, surtout des femmes, issus des classes populaires. Katie est une “influenceuse” poids-lourd, avec une valeur marketing de 1 million de dollars. À son auditoire aussi admiratif que crédule, elle raconte notamment ses opérations de chirurgie esthétique, pour le meilleur et pour le pire.

Surfant sur la vague, elle part en Turquie, en août 2021, pour un séjour touristique doublé d’une restauration complète de son sourire. Invitée, tous frais payés, par une clinique dentaire d’Antalya dont nous ne citerons pas le nom, mais dont le site internet vante la “force de son service marketing”. Durant l’opération, filmée en “live” sur les réseaux sociaux, Katie Price se fait limer les dents, avant de se faire poser des facettes en céramique. Katie repart de Turquie ravie de son nouveau sourire teinté “Perle”, sans oublier de vanter les beautés d’Antalya, de ses plages et de sa vie nocturne.

Deux ans plus tard, retour de bâton violent pour la réputation des “Turkish Teeth”. Fin juillet 2023, alors qu’elle échange avec ses fans sur son ultime rhinoplastie et ses injections de botox dans les lèvres, Katie déchausse en direct une de ses dents, puis raconte que plusieurs de ses facettes sont tombées. Elle dit avoir dû refaire une nouvelle opération, menée cette fois par un dentiste britannique réputé dans le showbiz, pour se faire poser de nouvelles facettes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Katie Price (@katieprice)

Selon le Dr Nilesh R.Parmar, un dentiste réputé interviewé par The Mirror, le problème ne serait pas étranger au fait que Katie Price ait subi, au cours des dernières années, plusieurs opérations cosmétiques dentaires, facettes et couronnes incluses. “Plusieurs interventions, au cours des années précédentes, en facettes et en couronnes, ont laissé Katie avec peu, voire pas de tissu dentaire. Il faut se rappeler que chaque fois que des facettes ou des couronnes sont refaites, il faut entamer toujours plus le tissu dentaire. Et lorsque l’acte s’approche de plus en plus du nerf dentaire, la racine est plus sollicitée, réduisant sa longévité”, explique cet expert. “Comment pour tout traitement, il y a des répercussions, le pire étant d’ébrécher ou de briser, sous la facette ou la couronne, ce qu’il reste de tissu dentaire”.

Selon la nature dentaire des patients, selon le chirurgien-dentiste, selon la méthode et le type de facettes choisies, la pose de facettes dentaires implique en effet un limage préalable de la pulpe dentaire, plus ou moins prononcé, pour leur permettre de trouver un alignement parfait. Pour les patients souhaitant se faire poser des facettes, ils doivent donc bien savoir que ce processus est irréversible. Et que l’opération doit être réalisée par un chirurgien-dentiste expérimenté, utilisant les meilleurs matériaux disponibles. Une évidence ? Pas pour tout le monde, apparemment.

Sur les réseaux sociaux, des millions de followers rêvent d’un “sourire parfait”, identique à celui des stars qu’ils chérissent. Selon un sondage récent réalisé au Royaume-Uni, 63% des personnes souhaitant réaliser une opération cosmétique dentaire ont entre 18 et 34 ans. Sur TikTok, le hashtag “TurkeyTeeth” frise les 634 millions de vues… Les témoignages s’y accumulent, autant positifs que négatifs. “Une nouvelle génération de patients, influençables et mal informés, s’engagent parfois dans des traitements dentaires cosmétiques inutiles, aussi coûteux que douloureux”, explique un chirurgien-dentiste d’une clinique dentaire londonienne réputée, qui a rattrapé le sourire de certains patients revenant de Turquie “traumatisés” par la pose de facettes dentaires. “Il s’est avéré que de nombreux patients, attirés par les prix au rabais de certaines cliniques dentaires en Turquie, n’ont aucune idée du traitement qu’ils y ont reçu”.

Refaire ses dents en Turquie : Mythes et Réalités

Avec une popularité démultipliée par l’effet Réseaux Sociaux, le tourisme dentaire en Turquie s’avère aujourd’hui victime de son succès. Flairant la poule aux œufs d’or, de nouveaux acteurs sont entrés sur le marché, ouvrant des cabinets dentaires ou des cliniques esthétiques dans toutes les grandes stations balnéaires de Turquie. Des arnaques existent, comme de mauvais dentistes. Reste à savoir s’en prémunir, avec rigueur et bon sens.

Mythe n°1 : “tous les soins dentaires en Turquie se valent”.

En Turquie comme partout ailleurs, il existe des bons et des mauvais chirurgiens-dentistes. Refaire ses dents en Turquie peut être une solution formidable, à condition de bien mûrir sa décision et de choisir le bon prestataire. A l’étranger plus que dans son pays, à cause de la barrière de la langue, un patient peut être aisément abusé. Surtout si, lors d’un séjour touristique en Turquie, influencé par l’effet de mode et les réseaux sociaux, il livre ses dents au premier cabinet dentaire qui lui propose un nouveau sourire à un prix défiant toute concurrence… La prise de décision doit donc être mûrement réfléchie et le prestataire médical choisi avec soin, avec en amont du voyage, la constitution du dossier médical et des devis, pour éviter les mauvaises surprises. Avec, durant tout le séjour, la présence essentielle d’une assistante/traductrice.

L’incident Katie Price mis à part, la Turquie cultive une réputation internationale flatteuse pour la qualité de ses équipes médicales et de ses cliniques, dentaires ou esthétiques. Certes, l’approche de ces professionnels diffère, puisqu’elle privilégie la dentisterie cosmétique, plus que les soins dentaires classiques. Mais il suffit de parcourir les témoignages recueillis par Body Expert, agence de tourisme médical présent sur le marché depuis plus d’une dizaine d’années, pour réaliser l’impact positif que peuvent avoir ces voyages dentaires, pour des milliers de patients. Nombre d’entre eux ne viennent pas pour un caprice esthétique, mais bien pour sauver leur dentition et retrouver un bien-être tant physique que psychologique. Surtout pour la pose de couronnes ou d’implants dentaires.

Mythe n°2 : “Choisir la Turquie, c’est choisir le prix au détriment de la qualité”.

Tous les soins dentaires que les patients étrangers réalisent en Turquie ne sont généralement pas remboursés par l’Assurance Maladie de leur pays. L’argument du prix est donc fondamental dans leur choix, puisqu’ils vont payer leurs soins 60 à 80% moins cher que dans leur pays d’origine. Cette différence de prix ne se fait cependant pas au détriment de la qualité. Refaire ses dents en Turquie, c’est aussi pouvoir choisir les meilleures marques et les meilleurs traitements, sans casser sa tirelire. De plus, les délais d’intervention sont bien plus rapides, et chaque patient bénéficie d’un accueil VIP, avec hôtel 5 étoiles, navette privée pour tous les transferts et assistance personnalisée avec traduction simultanée au cours de tous les rendez-vous médicaux.

Mythe n°3 : “Le secteur médical et dentaire en Turquie ne dispose pas de lois et de régulations suffisantes pour protéger les patients étrangers”.

De nombreuses informations, difficilement vérifiables, circulent sur les réseaux sociaux, par rapport aux abus présumés de cabinets dentaires sur des patients étrangers. Certains chirurgiens dentistes en Turquie auraient même retiré le nerf des dents de jeunes patients et placé des couronnes à la place de facettes dentaires, sans la connaissance ni le consentement de ces patients.

Pour mieux protéger ses patients étrangers, ainsi que la réputation d’un secteur économique très rémunérateur en devises, la Turquie dispose, depuis 2017, d’un arsenal législatif et juridique encadrant sévèrement le secteur de la santé, ainsi que les intermédiaires et les cliniques privées proposant des traitements médicaux à des patients internationaux. Ceux-ci doivent s’assurer que les prestataires qu’ils choisissent disposent des certificats obligatoires IHT (International Health Tourism), accordés par le ministère de la Santé de Turquie.

Choisir le bon traitement et la bonne clinique dentaire

L’importance de consultations préalables et de diagnostics professionnels

Tandis que les réseaux sociaux participent activement à la popularité croissante de la dentisterie cosmétique, Internet est largement utilisé pour s’informer, se faire un avis sur les traitements médicaux et dentaires, et parfois réaliser son propre diagnostic. Mais à moins d’être dentiste, rien ne peut remplacer une consultation et un diagnostic professionnel. Les patients ayant un projet de traitement cosmétique dentaire, comme la pose de facettes, doivent d’abord en parler à leur dentiste habituel, ou s’adresser à un spécialiste, près de chez soi, pour réaliser un diagnostic et des radios, et recueillir un avis professionnel. Pour être conscient des conséquences d’un tel traitement (le limage des dents étant irréversible) et de ses risques, et s’il est adapté à la dentition du patient, voire même nécessaire. Cela permet aussi d’établir un pré-devis, afin de comparer les prix, et de réunir tous les éléments constituant le dossier médical, radiographies incluses, qui pourront être utilisées pour la préparation du voyage dentaire.

Comprendre la pose de facettes dentaires

Les facettes dentaires sont des coques ultra-fines en matériaux très résistants (céramique, porcelaine ou zircone), usinées sur-mesure pour couvrir la surface des dents antérieures visibles au sourire. Elles permettent de corriger et de parfaire des dents colorées, ébréchées ou mal alignées. La pose de facettes implique le limage des dents réceptrices, de l’ordre de 0,5 à 1mm d’épaisseur, et d’utiliser une colle-ciment synthétique adaptée, pour fixer chaque facette sur la dent d’origine. La procédure requiert trois à quatre séances, qui peuvent être regroupées sur une semaine, dans le cas d’un traitement réalisé à l’étranger.

Bien choisir sa clinique dentaire

Les patients étrangers venant faire leurs soins à Istanbul ou Antalya doivent pouvoir choisir, en amont, une clinique dentaire offrant la meilleure qualité de soins : expérience de ses chirurgiens-dentistes, techniques utilisées, garanties professionnelles, suivi post-opératoire et protocoles d’urgence doivent être vérifiés. Des agences agréées en tourisme médical, comme Body Expert, permettent de guider les patients dans leur choix, à condition qu’elles garantissent un choix rigoureux de ses experts médicaux, basés sur l’expérience, la rigueur et la qualité des soins prodigués. La lecture de témoignages de patients et de photos avant/après l’opération permettent d’aider à mieux choisir ces intermédiaires.

Dossier médical et Devis : Éviter les mauvaises surprises

Lorsqu’un patient prépare son voyage dentaire, il doit s’assurer que la constitution de son dossier médical soit entre de bonnes mains. Les documents médicaux et administratifs doivent être réalisés dans la langue de son choix, incluant les antécédents médicaux, et les devis établis en amont doivent inclure tous les coûts annexes et les différentes étapes du traitement dentaire envisagé. Le devis définitif ne sera cependant établi qu’à l’issue de l’entretien préalable entre le patient et son chirurgien-dentiste, afin que l’ensemble des parties soient d’accord sur le traitement choisi et les matériaux utilisés. Dans le cas d’une facette dentaire, son prix peut varier de 800 à 1500 Euros l’unité, selon les marques et les matériaux utilisés. En Turquie, dans le cas d’une facette dentaire haut de gamme, le tarif unitaire ne dépasse pas 300 Euros, pose incluse. Enfin, il faut s’assurer des règles de transparence médicale et des protocoles de consentement du patient suivis par l’intermédiaire et la clinique.

L’approche de Body Expert pour l’excellence dentaire

  • Pionnière du secteur du tourisme médical et dentaire en Turquie, Body Expert a accueilli, au cours de ces dix dernières années, des milliers de patients venant à Istanbul pour un traitement médical ou dentaire. Spécialiste de la clientèle européenne, elle connaît parfaitement les exigences des patients en matière de sécurité médicale.
  • Body Expert travaille uniquement avec les meilleurs spécialistes médicaux et dentaires à Istanbul et Antalya. Son choix est basé sur la formation, l’expérience et la réputation professionnelle de chaque intervenant, garantissant à ses patients les meilleurs praticiens et les meilleures cliniques, équipées des dernières technologies médicales disponibles et suivant les plus stricts protocoles d’hygiène et de services médicaux.
  • Body Expert privilégie une approche individuelle, adaptée à chaque patient. Clarté des consultations, intervenants dentaires, chirurgiens, implantologues ou prothésistes à l’écoute des besoins, des réticences et des désirs de chaque patient, explication des protocoles et des étapes des traitements, utilisation de l’imagerie digitale pour aider les patients dans leurs choix de traitements et des matériaux…
  • Body Expert et ses experts médicaux garantissent un suivi postopératoire à long terme, établissant un rapport privilégié à long terme avec chaque patient reçu en Turquie.

881 vues

0 commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *