Pose d'implant dentaire : pourquoi choisir la Turquie

Vous avez besoin de vous faire poser une ou plusieurs prothèses dentaires. Problème : les implants sont hors de prix dans votre pays. En France, en Belgique ou en Suisse, il faut compter au minimum 1700 euros par implant en titane. Solution : le voyage dentaire. En Turquie, la pose d’un implant dentaire ne dépasse pas 400 euros, pour une qualité des soins et des matériaux équivalente. Frais de voyage inclus, le calcul est vite fait : vous économisez environ 80% sur vos frais dentaires. Outre le prix des implants, choisir la Turquie pour le tourisme dentaire ou médical comporte bien d’autres avantages, que nous avons listé ici. 

Partez pour Istanbul, et retrouvez le sourire !

 Implant dentaire en Turquie : Le guide complet

 
 

Qu’est-ce qu’un implant dentaire

Une ou plusieurs dents manquantes ou abîmées peut avoir d’importantes répercussions, non seulement esthétiques. Inflammation gingivale, migraine, usure ou déplacement des autres dents, bruxisme (grincement de dents), troubles digestifs ou douleurs dans l’articulation mandibulaire… Dans de nombreux cas, l’implantologie est fortement recommandée.

L’implant dentaire désigne la partie inférieure d’une dent artificielle, qui remplace la racine d’une dent endommagée ou arrachée. Constitué d’une tige de 10 à 15 mm en matière biocompatible (titane ou zircone), l’implant est vissé dans l’os de la mâchoire et fonctionne tel un amortisseur entre la dent et l’os de la mâchoire, et sert de point d’ancrage à une prothèse dentaire ou une couronne. L’implantologie dentaire permet de retrouver une mastication efficace et confortable, ainsi qu’une meilleure élocution. Elle est d’autant plus recommandée pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes ou abîmées, voire la totalité d’une dentition, qu’elle s’adapte à quasiment tous les patients. La pose de racine artificielle dentaire préserve l’os sans affecter les dents voisines ni la mâchoire, et permet de fixer une prothèse dentaire qui viendra remplacer une dent à l’identique, par son fonctionnement et son aspect esthétique. Elle précède de plusieurs semaines la pose de la prothèse, pour donner à l’organisme le temps de coloniser l’implant, telle une greffe osseuse.

Quels sont les différents types d’implants

La forme d’un implant peut varier selon le placement de la prothèse et la nature osseuse du patient. Visse cylindrique ou conique, lame ou disque profilé, chaque type d’implant répond à chaque type de dentition. Cette racine dentaire en titane peut venir remplacer une seule dent ou s’intégrer à un ensemble de d’implants recevant une nouvelle dentition complète. Généralement vissé pour se fixer dans l’os, l’implant peut aussi être “sous-periosté”, c’est à dire posé sous la gencive, lorsque la mâchoire (notamment inférieure) est trop fine, ou en cas de rejet de la greffe osseuse.
Deux matières principales, toutes deux parfaitement biocompatibles avec l’organisme humain, sont utilisées en chirurgie dentaire avec un taux de succès de 100%: le titane et la zircone. Composant principal le plus couramment utilisé, le titane est un métal de transition, loué pour sa résistance thermique, mécanique et à la corrosion. Il est ainsi utilisé dans la mécanique de haute précision, comme les avions de chasse ou la F1, ou dans les blindages militaires. En médecine, il est surtout connu pour sa capacité d’ostéo-intégration, se fixant instantanément au tissu osseux. Le titane peut cependant -très rarement- provoquer une allergie chez certains patients, et donc être rejeté par l’organisme. Dans ce cas, la zircone sera prescrite.
La zircone est une céramique poly-cristalline, dont l’utilisation dans l’art dentaire est rendue possible grâce à une modification de sa structure moléculaire au moyen d’Ytrium. Ainsi rendue plus tendre et plus facile à usiner, la zircone Y-TZP retrouvera, après frittage (traitement thermique), sa densité et sa résistance hors normes. De couleur blanche, la zircone est aussi plus discrète que le titane.

Comment pose-t-on un implant dentaire

La pose d‘un implant dentaire est menée par un chirurgien dentiste, sous anesthésie locale en cabinet dentaire ou en clinique, ou très rarement sous anesthésie générale, en hôpital. Elle s’effectue après la réalisation d’une ou plusieurs radios, et l’usinage des implants adaptés au patient.
Une première séance est d’abord généralement nécessaire pour enlever les dents à remplacer, mais s’il s’agit d’une seule dent, elle peut précéder la mise en place de l’implant au cours d’une même séance. La gencive est incisée pour décoller un lambeau gingival, puis un forage de 2 - 3mm de large et 8-12mm de profondeur est réalisé pour recevoir l’implant, vissé dans l’os. L’implant posé en 5 à 15mn, la gencive est suturée par une vis de cicatrisation. Suit la phase d’ostéo-intégration, d’une durée de 2 à 3 mois, permettant à la gencive de cicatriser et à la racine artificielle de réussir son implantation osseuse. Durant cette période, une prothèse temporaire sera posée afin d’assurer le meilleur confort. 

La dernière phase consistera à réaliser sur-mesure une couronne, ou prothèse dentaire, et la fixer sur l’implant. Un pilier, ou faux moignon, est vissé sur l’implant, pour faire l’empreinte de la dent artificielle et l’adapter à ses voisines, le plus naturellement possible par sa couleur, sa forme et sa taille. En cas d’inconfort du patient, la couronne peut être aisément retirée de la partie supérieure de l’implant et réusinée pour une adaptation optimale.

Quel est la durée de vie d’un implant dentaire ?

Grâce aux matériaux utilisés, lorsque l’opération dentaire est réalisée dans les règles par un implantologue expérimentée, dans le bon axe de mastication, l’implant dentaire offre une résistance exceptionnelle, pouvant dépasser la longévité humaine. Des gencives fortes et saines, brossées avec soin et régularité, un dentifrice non-corrosif et une bonne hygiène dentaire augmentent la durée de vie de l’implant dentaire. En revanche, une couronne peut s’user ou s’abîmer et devoir être remplacée au bout de plusieurs années, sans pour autant toucher à l’implant existant.

Quel est la différence avec un bridge ?

Un bridge vise à remplacer une dent manquante, cariée ou abîmée, entre deux dents saines. Celles ci serviront de pilier à une dent artificielle en céramique, l’ensemble étant tenu par le bridge métallique, ou pont. Si un bridge s’avère moins onéreux et plus facile à installer qu’un implant, sa durée de vie est limitée (10 à 15 ans maximum) et contrairement à l’implant, il comporte un risque d’affaiblissement osseux, puisque la zone sous le bridge est moins sollicitée lors de la mastication. L’implant assure une meilleure stabilisation dentaire, et dure toute une vie.

Quel est le prix d’un implant dentaire ?

Le prix d’un implant doit prendre en compte à la fois l’implant, en titane ou en zircone, le pilier sur lequel se fixe la prothèse dentaire, la vis de cicatrisation, la prothèse dentaire, et le tarif des différentes interventions chirurgicales (extraction, greffe, curetage, suturation…). Les tarifs varient aussi selon les marques utilisées, la difficulté de l’implantation, vos préférences esthétiques et la marge pratiquée par chaque cabinet dentaire, d’autant que l’acte prothétique n’est pas soumis à une tarification fixe, contrairement à d’autres opérations dentaires comme le traitement d’une carie. Une demande de devis précisant tous ces points est donc indispensable. 

En France, en Belgique ou en Suisse, la pose d’un implant peut aller de 800 à 4000 euros. Etant considéré comme “hors nomenclature” par l’assurance maladie, l’implant n’est pas remboursé. Seule la dent artificielle qui couronnera l’implant est partiellement pris en charge. Et seule une bonne assurance complémentaire permettra de couvrir partiellement les frais. Résultat : plus de 20% des patients renoncent à des soins dentaires, notamment pour la pose de prothèses. D’autres choisissent de faire réaliser leurs soins dentaires à l’étranger, où les prix pratiqués sont de 30% à 80% moins chers.

Comment est remboursé un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une opération considérée par l’Assurance Maladie comme “hors nomenclature” : il n’est donc pas remboursé. En revanche, la prothèse fixée sur l’implant est remboursée à hauteur de 70 % du tarif de base de la Sécurité sociale fixé entre 64,50 € et 107,50 € suivant les cas. Mais cela ne représente généralement pas plus de 15% du prix total. 

En France, les prix trop élevés et le remboursement insuffisant ont incité les autorités médicales à rembourser intégralement certaines prothèses dentaires à partir de 2020, selon l’accord signé par l’assurance maladie obligatoire, les mutuelles et deux syndicats de chirurgiens dentistes représentant 60% de la profession. A compter de cette date, près de la moitié des prothèses dentaires seront intégralement remboursées par l’Assurance maladie et votre organisme complémentaire. A noter que les personnes qui ne sont pas couvertes par une complémentaire ne pourront prétendre à une prise en charge intégrale. Elles bénéficieront en revanche des tarifs plafonnés et du meilleur remboursement par l’Assurance maladie.

Sur les dents visibles, les usagers pourront bénéficier d’un remboursement intégral des couronnes céramo-métalliques. Ce sera aussi le cas pour les prothèses amovibles (dentiers) à compter du 1er janvier 2021. Les patients qui feront le choix d’un esthétisme plus poussé, jugé superflu par les auteurs de cette réforme (prothèses céramo-métalliques sur molaires par exemple), seront soumis à un reste-à-charge variable selon le contrat d’assurance complémentaire qu’ils ont souscrit. En revanche, l’implant dentaire ne sera pas remboursé. Ce qui continuera à inciter de nombreux patients à faire réaliser leurs soins à l’étranger.

Comparatif du prix des implants dentaire : Turquie, Hongrie, Espagne Budapest ...

Rebutés par les prix exorbitants pratiqués en France, en Belgique ou en Suisse, de nombreux patients choisissent de réaliser leurs implants dentaires à l’étranger. La Hongrie, l’Espagne et le Portugal étaient jusqu’alors les destinations de tourisme médical les plus populaires, avec des tarifs de 30 à 50% inférieurs et un accès aérien pratique et rapide. A titre de comparaison, un implant coûte entre 1000 et 1500 euros au Portugal et en Espagne, et 700 à 1000 euros en Hongrie. En Turquie, il faut compter entre 350 et 500 euros pour une pose d’implant. A ces prix s’ajoutent ensuite celui des prothèses dentaires : de 300 euros en Espagne à 150 euros en Turquie. Budapest, capitale de la Hongrie, a longtemps tiré son épingle du jeu, grâce à son expérience dans le domaine médico-dentaire, au professionnalisme de ses praticiens et à la qualité des infrastructures médicales. La Thaïlande est aussi une destination possible, avec des tarifs très abordables, mais c’est bien plus loin. En revanche, Istanbul, en Turquie, connaît un succès grandissant, grâce aux tarifs proposés et à la qualité des soins prodigués.

Pourquoi faire ses implants dentaires en Turquie ?

A 3h de vol de la France, avec des tarifs aériens très accessibles (sauf haute saison estivale), Istanbul est une destination proche et abordable. La capitale culturelle et commerciale de la Turquie est une cité à la fois vibrante de modernisme et ancrée dans son histoire millénaire. En ajoutant la qualité de ses infrastructures touristiques et l’accueil chaleureux de ses habitants, Istanbul est un cadre idéal pour envisager un voyage dentaire. En comparaison à la France, les tarifs pratiqués sont inférieurs de 80%. Le professionnalisme, l’expérience et la réputation internationale de ses chirurgiens dentistes et implantologues, la qualité des installations médicales et l’utilisation des dernières techniques de pointe permettent d’envisager la pose d’implants en toute sérénité. Grâce à des agences de tourisme médical telles que Body Expert, qui proposent un accompagnement personnalisé, avec une assistante dédiée parlant votre langue, tout devient plus facile, de la prise de rendez vous au suivi post-opératoire, en passant par le choix des meilleurs implantologues et les transferts en voiture particulière. Résultat : des taux de satisfaction très élevés et des sourires retrouvés. 

Source : Hong, D., & Oh, J. H. (2017). Recent advances in dental implants. Maxillofacial plastic and reconstructive surgery, 39(1), 33. doi:10.1186/s40902-017-0132-2 a (https://dx.doi.org/10.1186%2Fs40902-017-0132-2)

 
 
 
 
 
 
 
 

CONCLUSION 

 

A 3h de vol de la France, avec des tarifs aériens très accessibles (sauf haute saison estivale), Istanbul est une destination proche et abordable. La capitale culturelle et commerciale de la Turquie est une cité à la fois vibrante de modernisme et ancrée dans son histoire millénaire. En ajoutant la qualité de ses infrastructures touristiques et l’accueil chaleureux de ses habitants, Istanbul est un cadre idéal pour envisager un voyage dentaire. En comparaison à la France, les tarifs pratiqués sont inférieurs de 80%. Le professionnalisme, l’expérience et la réputation internationale de ses chirurgiens dentistes et implantologues, la qualité des installations médicales et l’utilisation des dernières techniques de pointe permettent d’envisager la pose d’implants en toute sérénité. Grâce à des agences de tourisme médical telles que Body Expert, qui proposent un accompagnement personnalisé, avec une assistante dédiée parlant votre langue, tout devient plus facile, de la prise de rendez vous au suivi post-opératoire, en passant par le choix des meilleurs implantologues et les transferts en voiture particulière. Résultat : des taux de satisfaction très élevés et des sourires retrouvés. 

Whatsapp-picto2.png
QUote-picto2.png
Logo Body Expert

bodyexpert.online

BODY EXPERT ULUSLARARASI 

TURİZM MEDİKAL VE DANIŞMANLIKTİC. LTD. ŞTİ.

Fulya Mah. Fulya Life Rezidans Uygar

Sk.No 16/26 Şişli/İSTANBUL

Mecidiyeköy V.D. 179 109 1964

İTO: 155666-5

00905322049702

info@bodyexpert.online