Retour aux articles
Blog-Cover-Greffe-IFA 14 juin 2021

Greffe de cheveux IFA : une technique de pointe qui présente des limites

Lecture : 7 min. par Antoine Bodyexpert.online

La greffe de cheveux est une opération de chirurgie esthétique particulièrement demandée chez les hommes, pour laquelle Istanbul en Turquie, capitale mondiale du tourisme médical, s’est construit une réputation internationale. Grâce à leur expérience et l’utilisation des dernières techniques disponibles dans le domaine, les cliniques spécialisées en soins capillaires y proposent un rapport qualité/prix imbattable. Parmi ces technologies médicales de pointe, la méthode de la greffe de cheveux robotisée y tient une place prépondérante. Cette technique, appelée IFA (Implantation Folliculaire Automatique), s’appuie sur des robots ARTAS qui sélectionnent et prélèvent de manière automatisée les greffons depuis la zone donneuse de manière plus rapide, plus efficace et moins onéreuse, avant d’être transplantés sur la zone receveuse.

Greffe de cheveux IFA : comment ça fonctionne ?

Il existe deux types de robots de greffe de cheveux, qui diffèrent par la technologie utilisée et par leur utilisation. Tous deux font appel aux nouvelles technologies numériques pour identifier, sélectionner et capter les greffons depuis la zone donneuse, et réalisent des microgreffes, dans la mesure où les greffons extraits ont une taille comprise entre 0,8 et 1 mm de long. Enfin, grâce à l’automatisme de l’intervention, 100% des greffons prélevés sont intacts, et peuvent être réimplantés avec une chance de repousse de plus de 97%.

En revanche, certains spécialistes observent que la machine peut endommager les greffons voisins, ce qui n’est pas le cas lors d’une greffe de cheveux manuelle. Dans les deux cas, la zone donneuse et la zone receveuse seront préalablement rasées, et dessinées par le praticien menant l’intervention. Des microinjections d’anesthésie sont réalisées sur les zones de travail, rendant l’intervention indolore pour le patient. Ces systèmes non invasifs permettent de réaliser des greffes capillaires en deux fois moins de temps qu’avec une intervention manuelle. Ils n’abîment pas l’épiderme et ne laissent aucune cicatrice, rendant le procédé invisible dix jours après l’opération.

Actuellement, la grande majorité des cliniques utilisant ces systèmes font appel aux robots pour extraire les follicules, puis les réimplantent manuellement selon la technique FUE et/ou DHI. Pour “booster” la repousse des cheveux, ils couplent l’intervention à un soin PRP (Plasma Riche en Plaquettes), qui consiste à extraire un peu de sang du patient, le passer en centrifugeuse et le réinjecter dans la zone receveuse.

  • Robot SAFER Neograft : Neograft a été la première entreprise au monde à lancer un robot d’assistance à la greffe de cheveux, en 2009, avec le système S.A.F.E.R, qui signifie “plus sûr” en anglais. Le robot SAFER de Neograft est un poinçon (ou micro-punch) à air comprimé “Punch Air Matic” relié au système et muni d’un micromoteur rotatif qui va extraire et aspirer les follicules. Pour prélever les greffons, le chirurgien va prendre en main ce poinçon, régler la vitesse du moteur rotatif en fonction de la nature et la qualité du cheveu, et ponctionner les greffons un par un, chaque greffon pouvant contenir entre 1 et 5 follicules. Ils seront ensuite retirés et disposés en alignement sur des compresses stériles imbibées de sérum physiologique. Une fois la moisson terminée, l’équipe chirurgicale va analyser et trier les follicules, puis préparer la zone de réimplantation en injectant un anesthésiant, réaliser des micro incisions et enfin y planter manuellement, suivant la procédure FUE et/ou DHI, les follicules préalablement moissonnés.
  • Robot ARTAS Restoration Robotics : Créé par la firme américaine Restoration Robotics en 2008, ARTAS a reçu son agrément de commercialisation en 2011. Il est aujourd’hui le robot le plus utilisé au monde dans le domaine de la greffe de cheveux. Le système ARTAS est une machine plus volumineuse, équipée de caméras numériques et de poinçons automatisés, qui est placée directement sur le scalp du patient. Tandis que les caméras transmettent une image magnifiée sur un écran, permettant au praticien de contrôler l’opération, le robot utilise plusieurs algorithmes pour sélectionner et récolter automatiquement les follicules les plus robustes et les plus prolifiques. Les greffons sont régulièrement déchargés et mis à la disposition de l’équipe chirurgicale. Une fois les greffons moissonnés et soigneusement conservés dans du sérum physiologique, l’équipe médicale analyse et trie les follicules, avant d’implanter manuellement les follicules extraits par les systèmes robotisés, selon la procédure FUE et/ou DHI.

En 2018, Restoration Robotics (l’entreprise a depuis fusionné avec Venus Concept) a lancé une version du robot ARTAS qui non seulement récolte, mais aussi réimplante les follicules : la greffe de cheveux est ainsi totalement automatisée et bien plus rapide que la greffe manuelle. Cette machine est en cours de déploiement dans certaines cliniques spécialisées, y compris en Turquie, et permet de traiter plus de patients à moindre coût. Cependant, les chirurgiens capillaires les plus expérimentés préfèrent encore une transplantation FUE et/ou DHI, à la fois par rapport au coût d’investissement et à un manque de visibilité quant aux résultats à long terme d’une implantation totalement automatisée.

Contrairement à Neograft, dont la manipulation impose dextérité et expérience de la part du praticien, le robot ARTAS ne laisse aucune place à l’erreur humaine et travaille avec une précision extrême. Il peut moissonner entre 500 et 1000 greffons par heure, permettant ensuite au chirurgien de concentrer son énergie et son attention sur l’implantation des follicules extraits dans la zone glabre.

Une équipe chirurgicale aidée du robot ARTAS peut ainsi extraire jusqu’à 6000 follicules en une séance d’une journée, notamment pour les hommes totalement chauves, atteints d’alopécie complète. Fatigue humaine (du patient comme de l’équipe chirurgicale) oblige, une greffe de cheveux avec extraction manuelle est limitée à 3000-3500 greffons par jour. Cependant, 90% des opérations de greffe de cheveux nécessitent généralement entre 2000 et 3500 implants de follicules. Certains spécialistes de chirurgie capillaire estiment qu’au-delà de 3500 greffons retirés, l’extraction peut créer un traumatisme dermique sur le cuir chevelu du patient, et ainsi compromettre la repousse de la zone donneuse.

Quels sont les avantages de la greffe de cheveux IFA avec robot ARTAS ?

  • L’utilisation d’algorithmes par le système de greffe robotique permet de choisir plus facilement les patients dont la chevelure est la mieux adaptée à l’extraction automatisée, en analysant la nature des cheveux, leur angle de pousse et leur densité. Une identification qui facilite le travail du chirurgien.
  • La rapidité de l’extraction robotisée permet d’écourter le temps d’intervention d’environ 50% d’une greffe de cheveux, et ménage la fatigue de l’équipe médicale qui peut mieux se consacrer à l’implantation des greffons extraits par le robot.
  • Avec un temps d’intervention réduit et une position assise moins prolongée, le confort du patient est plus assuré qu’avec une greffe de cheveux manuelle.
  • Avec une intervention manuelle réduite, l’extraction robotisée permet de réduire d’environ 30% le prix d’une greffe de cheveux, rendant l’opération plus accessible financièrement à un plus grand nombre de patients.
  • Non invasive, non douloureuse, l’extraction automatisée est plus précise et réduit le traumatisme imposé au derme capillaire, et ne laisse aucune cicatrice ni trace d’intervention chirurgicale dix jours après l’opération. Le patient peut reprendre sa vie normale dès le lendemain, à condition bien sûr de protéger et suivre les recommandations de son chirurgien pour les soins post-opératoires.
  • Le temps d’attente des greffons, entre l’extraction depuis la zone donneuse et l’implantation sur la zone receveuse, est réduit, permettant une meilleure chance de repousse, de l’ordre de 97%.

Quels sont les inconvénients de la greffe de cheveux IFA ?

  • L’extraction robotisée n’est pas adaptée aux cheveux très fins ou crépus.
  • Le robot ARTAS s’utilise facilement sur le côté du crâne ou sur l’occiput, la zone donneuse la plus commune. En revanche, elle ne permet pas de moissonner des greffons ailleurs, notamment le cou, le visage ou le torse, alors que l’extraction manuelle peut être réalisée partout, notamment dans le cas d’une alopécie complète du patient où il faudra aller chercher les greffons ailleurs que sur le crâne.

Greffe de cheveux automatisée ou manuelle : quelle technique choisir ?

Selon votre nature de cheveux et l’étendue de la zone à couvrir, la greffe de cheveux IFA sera plus ou moins adaptée. Son usage sera déterminé après l’analyse de votre problème capillaire et le diagnostic de votre chirurgien spécialisé. Actuellement, de nombreux praticiens préfèrent mixer les différentes techniques, confiant le prélèvement à la machine si votre nature de cheveux est adaptée et préférant implanter les follicules extraits en suivant le protocole FUE et/ou DHI.

L’IFA est plus adaptée aux calvities débutantes et moyennes chez l’homme, aux alopécies partielles ou diffuses chez les femmes. Elle peut aussi s’appliquer aux patients souhaitant reconstruire des sourcils ou masquer des cicatrices.

Implantation FUE manuelle avec ouverture des canaux à l'aide d'une lame sapphire
Implantation FUE manuelle avec ouverture des canaux à l’aide d’une lame sapphire
Implantation FUE par méthode DHI (Direct Hair Implant) avec un stylo implanteur Choi.
Implantation FUE par méthode DHI (Direct Hair Implant) avec un stylo implanteur Choi.

Quelle est la différence entre la FUE, la DHI, la FUT et l’IFA ?

  • La FUE (Follicular Unit Extraction) désigne une greffe de cheveux réalisée à la main. Elle peut s’appliquer soit sur l’ensemble de l’opération (extraction et implantation) ou seulement pour la phase d’implantation.
  • La FUT (Follicular Unit Transplantation) est la plus ancienne des techniques de greffe de cheveux. Elle consiste à extraire une bandelette plus ou moins importante du cuir chevelu (entre 10 et 25 cm), depuis l’occiput crânien, puis d’y extraire les follicules avant de les replanter sur la zone glabre et de refermer la zone donneuse à l’aide de sutures ou d’agrafes. De moins en moins utilisée par les spécialistes, elle a l’inconvénient d’être plus douloureuse, et de laisser une cicatrice sur la zone donneuse.
  • La DHI (Direct Hair Implantation) est une greffe de cheveux réalisée à l’aide d’un stylo-punch CHOI, qui manié par le chirurgien, va extraire et réimplanter quasi instantanément les follicules. C’est la technique de greffe capillaire la moins invasive et la plus précise, mais aussi celle demandant une grande dextérité et expérience de la part du praticien, et donc la plus coûteuse.
  • L’IFA est une greffe de cheveux assistée d’un système robotisé qui analyse, choisit et aspire automatiquement les follicules pour les mettre ensuite à la disposition de l’équipe chirurgicale pour une implantation manuelle, selon la technique FUE et/ou DHI. Progrès technologiques aidant, l’ensemble d’une greffe de cheveux pourra bientôt être totalement automatisée, comme c’est déjà le cas avec le robot ARTAS 9X.

Quel est le prix d’une greffe de cheveux IFA ?

  • Turquie : 1500€ à 3500€
  • France : 3500€ à 8000€
  • Belgique : 3000€ à 8000€
  • Suisse : 4000€ à 9000€
  • Etats-Unis : 5000€ à 10000€

Les prix indiqués ici correspondent à une greffe de cheveux partielle ou moyenne, incluant l’extraction robotisée et l’implantation FUE d’environ 2500 greffons, avec traitement PRP.

2284 vues

2 commentaires

2 Commentaire(s)

  • Segond

    Âgé de 52 ans j aurais besoin de combler les 2 lobes frontaux.
    J aimerai un devis via la méthode assistée par robot artas et si possible sans rasage
    Dans l attente de votre retour

    • BodyExpert

      Bonjour et enchanté 😊
      Un de nos attachées de clientèle va vous joindre très prochainement
      😉 À très vite de la part de l’équipe de Bodyexpert.online.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *