Retour aux articles
Greffe-Hongrie-01 7 octobre 2022

Greffe de Cheveux en Hongrie : Faut-il choisir Budapest ou Istanbul ?

Lecture : 3 min. par Antoine Bodyexpert.online

A l’heure du tourisme médical, la Hongrie et sa capitale, Budapest, est une destination vedette, grâce à son expérience dans le tourisme dentaire, sa proximité avec les principales capitales d’Europe de l’Ouest et son attractivité touristique. Mais qu’en est-il des greffes de cheveux ? Dans ce domaine, ses cliniques esthétiques n’ont pas la réputation internationale et le rapport qualité/prix de leurs concurrentes d’Istanbul, en Turquie, dont les chirurgiens, capillaires ou esthétiques, peuvent se targuer de plusieurs décennies d’expérience. Comparatif.

le drapeau Hongrois et le Drapeau Turc

Pourquoi une greffe de cheveux en Hongrie ou en Turquie ?

Lorsqu’on envisage de réaliser une greffe de cheveux, afin de remédier à une alopécie, partielle ou avancée, la première étape est de déterminer le budget. Ainsi en France, en Belgique ou en Suisse, il peut en coûter entre 8 et 12 000 Euros, selon la technique utilisée et le nombre de greffons implantés. Dans certains pays proches, les cliniques spécialisées proposent des prix pour les greffes de cheveux commençant à 2000€. Le tourisme médical devient alors la solution, pour retrouver le sourire avec une belle chevelure, sans se ruiner. Reste à choisir la destination.

Depuis les années 1990, Budapest, la capitale de la Hongrie, est une pionnière du tourisme médical. Le pays s’est ouvert et modernisé rapidement, et l’Europe de l’Ouest a découvert les compétences de ses chirurgiens-dentistes, offrant des soins de qualité équivalente, à des prix très abordables. Enfin, de nombreux Européens ont pu y venir se refaire les dents sans se ruiner, tout en découvrant le charme désuet de la “Paris d’Europe de l’Est”, riche en patrimoine historique.

homme heureux après sa greffe de cheveux en Hongrie

La greffe de cheveux est cependant une autre expertise médicale que les soins dentaires, pour laquelle la Hongrie n’a pas, en la matière, l’expérience et l’équipement à la pointe de la technologie des cliniques spécialisées en Turquie. De l’art de la moustache à la calvitie héréditaire féminine qui peut-être traité avec une meso greffe de cheveux, Istanbul s’est, depuis plus de deux décennies, construit une réputation internationale, attirant une clientèle du Moyen-Orient, de Russie, d’Afrique et de toute l’Europe pour une greffe de cheveux, mais aussi pour les soins dentaires et la chirurgie esthétique.

Une greffe de cheveux FUE avec implantation avec lame saphir

Choisir la bonne technique de greffe de cheveux avant tout

Chaque patient étant un cas différent, toute greffe de cheveux doit s’adapter à sa nature capillaire, en utilisant des réponses technologiques et des méthodes d’implantation différentes. Au chirurgien, spécialisé et expérimenté, de pouvoir pratiquer ces méthodes avec les meilleures chances de succès. Lorsque vous choisissez votre clinique pour réaliser une greffe de cheveux, assurez vous que la méthode utilisée sera adaptée à vos besoins. Ainsi pour réussir sa greffe de cheveux, le nombre de follicules implantés n’est pas moins déterminant que l’angle de transplantation que le chirurgien va adopter, ou que les soins postopératoires.

DHI VS FUE Saphir

Par exemple, la méthode de greffe de cheveux FUE est certes couramment pratiquée à Budapest, ce qui n’est pas le cas de la greffe de cheveux DHI, avec lame sapphire ou micropuch Choi, ou la technique de greffe de cheveux FUE manuelle, pour lesquelles les cliniques ne sont pas équipées. En revanche à Istanbul, les chirurgiens experts en ces techniques ont déjà pratiqué des milliers de greffes de cheveux avec ces méthodes et ces outils.

Un homme se fait greffer des cheveux en Hongrie

Tourisme : Budapest ou Istanbul ?

Budapest : la perle du Danube

Budapest et Istanbul sont tellement différentes et incomparables, qu’il faut les découvrir toutes les deux, si l’on en a la chance.

Budapest est une majestueuse cité impériale d’à peine 2 millions d’habitants, réputée pour son patrimoine architectural se reflétant dans les eaux du Danube. Sa vie culturelle, plutôt conservatrice, y est moins trépidante que d’autres capitales voisines. Et depuis son intégration à l’UE, le coût de la vie y a perdu son attractivité. Enfin, s’il s’agit de patauger dans les bains Belle Epoque de Széchenyi ou de plonger dans les bars sulfureux de l’ancien quartier juif d’Erzsébetváros, les candidats aux greffes de cheveux doivent être prévenus : piscine, alcool et activité sexuelle leur sont interdits…

Vue de Budapest : le pont de chaînes en avant-plan et le palais royal en arrière-plan

Istanbul la sublime

Istanbul est une mégalopole de 20 millions d’habitants, bordée par deux mers et à cheval sur deux continents, tourbillon multimillénaire entre l’Asie et l’Europe. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, la capitale économique, historique et culturelle de la Turquie crée un choc à la première visite. Et ne se dévoile pas entièrement dès la première rencontre, tant il y a de lieux à voir, anciens ou contemporains, de sons à entendre, de mets à goûter… Mais tous ses visiteurs en conviendront, dès leur premier voyage : l’accueil chaleureux,, la qualité du service, la gastronomie y sont incomparables. Et malgré une inflation galopante dont souffre la population, la Turquie touristique demeure très compétitive pour les visiteurs munis d’Euros ou de dollars, la livre turque offrant un taux de change favorable.

Enfin côté accès aérien, Istanbul est à environ 3h de vol des principales villes européennes, contre 2h pour Budapest. Pour le budget du billet d’avion, Istanbul peut être 30 à 50% plus cher que Budapest, reliée par de nombreuses compagnies lowcost. Tout dépend de la saison choisie et de la compagnie aérienne utilisée.

le port d’Istanbul

1771 vues

0 commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *