Be Called Back
?
Retour aux articles
01-GREFFE-GENCIVE 24 avril 2024

Greffe de gencive : notre guide complet

Lecture : 5 min. par Antoine Bodyexpert

La récession gingivale, ce recul de la gencive qui dévoile une partie plus importante de la dent ou de sa racine, ne doit pas être prise à la légère. Au-delà de l’impact esthétique sur le sourire, elle peut avoir de graves conséquences sur la santé bucco-dentaire, notamment une sensibilité dentaire accrue et même une perte des dents à long terme. La greffe de gencive est une solution efficace pour traiter ce problème.

Si vous envisagez cette intervention, que ce soit pour retrouver un sourire harmonieux ou pour préserver la santé de vos dents, il est essentiel de bien comprendre en quoi elle consiste. Quels sont ses avantages ? Quel est son coût ? Existe-t-il des alternatives plus abordables ?

Nous vous proposons un tour d’horizon complet de la greffe de gencive, afin de vous aider à prendre une décision éclairée pour le bien-être de votre bouche.

Les indications d’une greffe de gencive :

La greffe de gencive est principalement recommandée pour traiter la récession gingivale, lorsque le recul des gencives expose la racine des dents. Elle peut aussi être utilisée pour renforcer des gencives fragilisées ou augmenter la quantité de tissu kératinisé autour des dents.

De plus, la greffe de gencive aide à prévenir la péri-implantite, une complication possible après la pose d’implants dentaires. En améliorant la santé et l’esthétique buccale, cette procédure protège les dents et les implants.

Pour traiter une récession gingivale

La récession gingivale, où les gencives se rétractent et exposent la racine des dents, peut être causée par une hygiène dentaire inadéquate, un brossage trop agressif ou des maladies parodontales. Cela peut entraîner une sensibilité dentaire, un risque accru de caries et une altération de l’esthétique du sourire.

La greffe de gencive vise à recouvrir la racine exposée, protéger la dent, réduire la sensibilité et améliorer l’aspect du sourire.

Pour renforcer des gencives abîmées (création ou augmentation des tissus kératinisés)

La greffe de gencive est essentielle pour renforcer les gencives abîmées en créant ou en augmentant la zone de tissus kératinisés, plus résistants et protecteurs pour les dents.

C’est particulièrement utile pour les patients ayant des gencives fines, fragiles ou érodées. La greffe fournit une base solide et saine pour les dents, aidant à prévenir les récessions ou dommages futurs.

Pour limiter les risques de péri-implantite suite à la pose d’implants dentaires

La péri-implantite, une maladie parodontale affectant les tissus autour de l’implant, peut survenir après la pose d’implants dentaires. La greffe de gencive autour des implants aide à prévenir cette complication en augmentant la quantité et la qualité du tissu gingival.

Cela assure une meilleure adhésion et protection autour de l’implant, réduisant les risques d’inflammation, d’infection et de perte de l’implant. La greffe favorise ainsi la durabilité et le succès à long terme de l’implant dentaire.

La greffe de gencive, comment ça marche ?

Le processus débute par une évaluation minutieuse par un chirurgien-dentiste pour déterminer l’étendue de la récession gingivale et évaluer la santé globale des gencives du patient.

Selon les besoins spécifiques du patient, plusieurs techniques peuvent être envisagées.

La greffe de tissus conjonctif enfoui

La greffe de tissu conjonctif enfoui consiste à prélever du tissu conjonctif du palais du patient et à l’enfouir sous la gencive de la zone à traiter. Cette technique améliore l’épaisseur et la résistance de la gencive, offrant une meilleure protection des dents et des racines, tout en préservant l’esthétique du sourire.

L’un des principaux avantages de cette méthode est son résultat naturel. Le greffon étant placé sous la gencive existante, la greffe elle-même n’est pas visible, évitant ainsi les cicatrices apparentes ou les changements significatifs dans l’apparence du sourire.

La greffe épithélio-conjonctive

La greffe épithélio-conjonctive implique le prélèvement d’un greffon comprenant à la fois du tissu conjonctif et une partie de la couche épithéliale du palais. L’objectif principal est d’augmenter la quantité de tissu kératinisé autour des dents, renforçant ainsi la gencive et offrant une meilleure protection contre la récession et d’autres problèmes parodontaux.

Cependant, cette technique présente un inconvénient esthétique. La différence de couleur entre le tissu greffé et la gencive naturelle peut être visible, affectant l’harmonie du sourire. Elle est donc généralement recommandée pour les zones moins exposées, où la fonctionnalité et la santé gingivale priment sur l’esthétique.

La technique des lambeaux déplacés

La technique des lambeaux déplacés utilise la gencive de bonne qualité à proximité de la zone à traiter. Le tissu gingival adjacent est délicatement déplacé pour couvrir la zone affectée, éliminant le besoin de prélèvement au palais.

Cette méthode est particulièrement utile pour le dégagement de canines incluses et les plans de traitement implantaire. Elle peut être combinée avec des greffes de tissu conjonctif enfoui pour améliorer à la fois le volume et l’esthétique.

L’avantage de cette approche est qu’elle réduit la complexité et l’inconfort liés au prélèvement de tissu, tout en offrant des résultats esthétiques et fonctionnels de qualité. C’est donc une option intéressante à considérer dans la planification des traitements de greffe de gencive.

Les avantages de la greffe de gencive

La greffe de gencive est une intervention bénéfique offrant plusieurs avantages importants pour la santé bucco-dentaire et l’esthétique du sourire :

  • Soulagement des douleurs : La récession gingivale expose les racines des dents, les rendant plus sensibles au chaud, au froid et au toucher, ce qui peut causer un inconfort considérable. En recouvrant ces zones exposées, la greffe de gencive réduit la sensibilité et la douleur, permettant aux patients de retrouver un confort au quotidien, notamment lors de la consommation d’aliments et de boissons.
  • Protection des dents fragilisées : Lorsque la gencive se rétracte, les racines des dents deviennent plus vulnérables à l’érosion, aux caries et aux dommages. La greffe de gencive fournit une protection supplémentaire contre ces risques en recouvrant les zones exposées. Cela contribue à préserver la santé des dents à long terme, évitant ainsi des complications pouvant nécessiter des traitements plus complexes ou même entraîner la perte des dents.
  • Amélioration de l’apparence des gencives : La récession gingivale peut affecter l’esthétique du sourire en donnant l’impression de dents longues ou inégales. La greffe de gencive aide à restaurer un contour gingival naturel et harmonieux, améliorant considérablement l’apparence du sourire. Cet aspect est particulièrement important pour les personnes soucieuses de l’esthétique de leur sourire, car il contribue à renforcer leur confiance en soi et leur bien-être.

Après l’intervention : les conseils postopératoires

Repos et précautions les premiers jours

Reposez-vous et évitez les activités physiques intenses pendant les premiers jours après la greffe. Les mouvements brusques ou le surmenage peuvent provoquer des saignements ou déplacer le greffon. Gardez la tête surélevée pour réduire le gonflement et évitez les aliments durs, épicés, très chauds ou très froids qui pourraient irriter la zone traitée.

La gestion de la douleur

Il est normal de ressentir une certaine douleur ou un inconfort dans la zone traitée après l’anesthésie. Votre dentiste ou parodontiste vous prescrira des antalgiques pour gérer la douleur. Un gonflement et des ecchymoses peuvent également apparaître, mais ils devraient diminuer progressivement dans les jours qui suivent l’intervention.

L’hygiène bucco-dentaire

Évitez de brosser directement la zone greffée pendant les premiers jours pour ne pas perturber la guérison.

Votre dentiste peut vous conseiller d’utiliser un bain de bouche antibactérien ou une technique de brossage spécifique pour nettoyer la zone sans l’endommager. Continuez à brosser et à utiliser du fil dentaire sur les autres dents, en évitant soigneusement la zone opérée.

Est-ce qu’une greffe de gencive est remboursée par la sécurité sociale ?

Les greffes de gencive ne sont généralement pas remboursées par la Sécurité sociale en France. Cette procédure est souvent considérée comme relevant de la chirurgie esthétique ou des soins dentaires non essentiels, ce qui exclut sa prise en charge par le régime d’assurance maladie.

Notez cependant que certaines mutuelles ou complémentaires santé peuvent offrir une prise en charge partielle des frais associés à une greffe de gencive. La couverture et le montant remboursé dépendent des termes spécifiques du contrat de la mutuelle.

Il est donc conseillé aux patients d’examiner attentivement leur contrat de mutuelle ou de contacter leur assureur pour obtenir des informations détaillées sur les conditions de remboursement des greffes de gencive.

Le prix d’une greffe de gencive

Chirurgie parodontale
– Lambeau d’assainissement (par quadrant) 325 €
– Lambeau d’assainissement avec greffe osseuse (par quadrant) 325 €
– Régénération tissulaire guidée (RTG) (par dent) 120 €
– Allongement coronaire (crown lengthening) (par dent) 35 €
Greffes gingivales
– Greffe gingivale libre (par site) 750 €
– Greffe gingivale conjonctive (par site) 750 €

Pourquoi réaliser sa greffe de gencive en Turquie ?

La Turquie est une destination de choix pour les soins dentaires, en particulier pour les greffes de gencive. Voici les principales raisons :

  • Des cliniques dentaires de qualité : équipements de pointe, technologies avancées et dentistes formés aux standards internationaux.
  • Des tarifs compétitifs : coûts plus abordables qu’en Europe ou en Amérique du Nord, sans compromettre la qualité des soins.
  • Des forfaits tout compris : traitement, hébergement, et parfois transport et traduction inclus, pour une expérience sans stress.

En choisissant la Turquie pour votre greffe de gencive, vous bénéficiez de soins de qualité à un prix attractif et d’une prise en charge globale.

Sources :

Jati, A. S., Furquim, L. Z., & Consolaro, A. (2016). Gingival recession: its causes and types, and the importance of orthodontic treatment. Dental press journal of orthodontics, 21(3), 18–29. https://doi.org/10.1590/2177-6709.21.3.018-029.oin

Liñares, A., Rubinos, A., Puñal, A., Muñoz, F., & Blanco, J. (2022). Regeneration of keratinized tissue around teeth and implants following coronal repositioning of alveolar mucosa with and without a connective tissue graft: An experimental study in dogs: Fifty years after Karring’s landmark study: Fifty years after Karring’s 71 landmark study. Journal of clinical periodontology, 49(11), 1133–1144. https://doi.org/10.1111/jcpe.13673

Rokaya, D., Srimaneepong, V., Wisitrasameewon, W., Humagain, M., & Thunyakitpisal, P. (2020). Peri-implantitis Update: Risk Indicators, Diagnosis, and Treatment. European journal of dentistry, 14(4), 672–682. https://doi.org/10.1055/s-0040-1715779

1841 vues

0 commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *