Retour aux articles
Zone-donneuse-01 1 octobre 2022

Zone donneuse et greffe de cheveux : tout savoir

Lecture : 5 min. par Antoine Bodyexpert.online

La greffe de cheveux est une opération couramment pratiquée qui permet de traiter les effets de l’alopécie androgénétique chez l’homme et chez la femme. Cette intervention implique deux zones : la zone donneuse, où sont extraits les greffons, et la zone receveuse, qui va recevoir les follicules pileux prélevés dans la zone donneuse. La gestion de la zone donneuse est un élément majeur pour bénéficier d’une greffe de cheveux sûre et réussite. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la zone donneuse, sa préservation, son évaluation et son incidence sur le résultat de l’intervention.

La zone donneuse c’est quoi ?

La zone donneuse est la partie située dans la région occipitale, à l’arrière de la tête. Ce terme désigne la zone sur laquelle les greffons sont prélevés pour la greffe de cheveux. Les greffons désignent un petit fragment au niveau du cuir chevelu qui est prélevé dans la zone donneuse et qui est utilisé pour la greffe. Appelés unités folliculaires, ils sont composés de 1 à 4 cheveux.

une follicule capillaire

La zone donneuse est sélectionnée en raison de sa forte densité capillaire. En effet, la région postérieure (occipitale et les tempes) n’est jamais touchée car elle n’est pas sensible aux hormones responsables de la perte de cheveux. Toutefois, l’étendue de cette zone varie d’une personne à l’autre.

Les personnes souhaitant bénéficier d’une greffe de cheveux verront une partie de leurs cheveux prélevée de la zone donneuse et implantée dans la zone dégarnie. Les cheveux greffés sont programmés génétiquement pour ne pas tomber. Toutefois, pour que la greffe de cheveux soit une réussite, plusieurs précautions sont à prendre. Il est essentiel que les prélèvements soient correctement effectués, que les follicules prélevés soient bien conservés et que la transplantation soit réalisée avec beaucoup de minutie.

un patient se fait prélever des follicules capillaire dans sa zone donneuse à l’arrière de son crâne dans le cadre d’une transplantationn de cheveux

Pourquoi faut-il préserver la zone donneuse ?

La préservation de la zone donneuse est une condition sine qua non à la réussite de la greffe de cheveux. Contrairement aux idées reçues, la zone donneuse n’est pas inépuisable. Lorsqu’une greffe de cheveux est pratiquée, les greffons prélevés dans la zone donneuse ne repousseront pas à cet endroit. C’est pourquoi, pour conserver l’esthétique de cette région, et éviter que la zone donneuse soit clairsemée il est indispensable d’en prendre le plus grand soin.

un patient se fait implanter des follicules capillaires préalablement prélevées dans sa zone donneuse dans le cadre d’une greffe de cheveux

De plus, dans le cas où une deuxième greffe de cheveux devrait être réalisée, il est important de pouvoir bénéficier des greffons nécessaires à sa réalisation. Une deuxième greffe de cheveux peut être pratiquée dans plusieurs cas. Elle peut être requise dans le cas d’une première greffe de cheveux ratée, dans le cas où la zone à couvrir nécessite en grand nombre de greffons ou en cas d’évolution de l’alopécie plusieurs années après la première greffe de cheveux.

des photos permettant l'évaluation de la capacité de la zone donneuse dans le cadre d’un diagnostic capillaire préalable à une greffe de cheveux

Évaluer la zone donneuse : un prérequis nécessaire avant une greffe de cheveux

Plus la zone donneuse contient de follicules pileux en bonne santé, plus la greffe de cheveux capillaire sera facilitée. L’évaluation de la zone donneuse est indispensable avant d’envisager toute greffe de cheveux. Une mauvaise évaluation de la zone donneuse est un facteur majeur de l’échec de la greffe de cheveux. Cette étape doit être réalisée par un chirurgien expérimenté, qui possède une véritable expertise dans le domaine de la greffe capillaire. Elle permet de prendre note de toutes les caractéristiques de la zone donneuse et de mettre en lumière de potentiels freins à la réussite de la greffe de cheveux. L’étude préalable de la zone donneuse permettra notamment de savoir :

  • Si la zone donneuse bénéficie d’assez de greffons : pour garantir un résultat des plus esthétiques, la zone donneuse doit disposer de la quantité de greffons nécessaire pour recouvrir la zone receveuse. Dans le cas contraire, le patient peut se retrouver avec une zone donneuse encore trop clairsemée, ou une zone donneuse surexploitée et inesthétique.
  • Si la zone donneuse possède des greffons de bonne qualité : la quantité n’est pas le seul facteur impliqué dans le taux de succès ou la réussite de la greffe de cheveux. En effet, pour obtenir un excellent résultat, il est aussi indispensable de disposer de greffons de bonne qualité. L’étude préalable permettra notamment de constater l’épaisseur des greffons ainsi que le nombre de follicule pileux dont disposent les greffons.

L’étude préalable de la zone donneuse permet également de déterminer la bonne méthode d’extraction et d’implantation. D’ailleurs, il est recommandé de se diriger vers une clinique de greffe de cheveux qui maîtrise à la perfection l’extraction et l’implantation des follicules pileux afin de ne pas les endommager et compromettre le succès de la greffe de cheveux.

un homme venant de subir une greffe de cheveux portant un bandeau chirurgical

À quoi ressemblera ma zone donneuse après l’opération ?

Après une greffe capillaire, la zone donneuse sera identique. L’esthétique de la zone donneuse représente une des caractéristiques de la réussite de l’intervention de greffe de cheveux. La zone donneuse doit être inchangée et fournie.

En choisissant de confier votre greffe de cheveux à des chirurgiens possédant un grand savoir-faire, la zone donneuse ne sera pas impactée visuellement, même si des greffons y ont été prélevés.

Une homme subit des soins après une greffe de cheveux

Quels sont les soins postopératoires spécifiques à la zone donneuse après une greffe de cheveux ?

Après une greffe de cheveux, le chirurgien applique un pansement sur la zone donneuse afin de la protéger. Le pansement est généralement maintenu entre 3 et 5 jours. Pour se préserver de tout risque d’infection, il est recommandé de ne pas ôter le pansement sans autorisation du chirurgien. De petites croûtes et de petites rougeurs peuvent également apparaître au niveau de la zone donneuse. Les croûtes après une greffe de cheveux sont normales et courantes. Pour bien les traiter, il est conseillé de suivre les recommandations du chirurgien.

Enfin, il est possible que des démangeaisons et des douleurs apparaissent à l’arrière du crâne après l’intervention. Ces douleurs sont transitoires et peuvent être atténuées grâce à la prise d’antalgiques, sous prescription médicale.

Un chirurgien spécialiste de la greffe de cheveux prend soins de la zone donneuse d'un patient

Est-ce que les cheveux de la zone donneuse repoussent ?

La zone donneuse ne repousse pas. Toutefois, lorsque l’extraction des greffons est correctement exécutée, le retrait d’une partie des cheveux est totalement imperceptible. D’où la grande nécessite de faire appel à un chirurgien expérimenté et de prélever la zone donneuse de manière réfléchie.

une chirurgienne spécialiste de la greffe de cheveux implante de cheveux

Est-ce que le prélèvement des greffons laisse des cicatrices au niveau de la zone donneuse ?

Grâce à des méthodes d’extraction innovantes, les greffons sont collectés individuellement à l’aide d’un stylet de prélèvement prévu à cet effet. Le prélèvement des greffons laisse place à de petits orifices légèrement rouges, qui vont cicatriser et se refermer spontanément quelques jours après l’intervention. Lorsqu’elle est correctement effectuée, la greffe de cheveux ne laisse pas de cicatrices au niveau de la zone donneuse.

La greffe de cheveux FUE, tout comme la greffe de cheveux FUE manuelle, la greffe de cheveux DHI, la greffe de cheveux pour femme et la mésogreffe de cheveux, ne laisse aucune cicatrice au niveau de la zone donneuse, à condition que le prélèvement soit correctement réalisé.

des follicules capillaire implantées

Ma zone donneuse est clairsemée : quelles incidences

Une zone donneuse de faible densité peut représenter un frein à la greffe de cheveux. Si après une étude préalable de la zone donneuse le chirurgien estime que sa densité est trop faible, la greffe de cheveux ne pourra pas être réalisée. Il en va de même pour la qualité des greffons. 

Si la greffe de cheveux est effectuée alors que le capital et la qualité des greffons sont non adaptés à la réalisation de celle-ci, le risque encouru est de dégarnir l’ensemble de la région et d’altérer le résultat sur la zone receveuse faute de greffons adéquats. Voilà pourquoi il est indispensable de s’adresser à une clinique de greffe de cheveux qui possède l’expertise nécessaire pour vous accompagner, de l’évaluation de la zone donneuse jusqu’aux soins postopératoires.

une homme se fait appliquer une crème cicatrisante sur sa zone donneuse

1017 vues

0 commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *