Retour aux articles
Shock-Loss-01 7 octobre 2022

Perte de cheveux après une greffe : tout savoir sur le “Shock Loss”

Lecture : 4 min. par Antoine Bodyexpert.online

Après une greffe de cheveux, un phénomène capillaire appelé “Shock Loss” survient, environ trois mois après l’intervention : les nouveaux cheveux implantés chutent soudainement, avant de repousser. Pas d’inquiétude : il s’agit d’un processus normal dans l’évolution d’une greffe de cheveux, chez les hommes comme chez les femmes. Explications.

La phase de repousse après une greffe de cheveux

Mes cheveux tombent après ma greffe de cheveux, c’est normal ?

Après une opération de greffe de cheveux, il est habituel, parmi de nombreux patients, de voir ses cheveux brusquement chuter. Un état temporaire, survenant généralement dans les 2-3 mois après l’intervention, dû avant tout au traumatisme subi par les follicules implantés lors de la chirurgie capillaire. Durant l’opération, les unités folliculaires prélevées restent entre 1h et 3h à l’extérieur et s’affaiblissent. Le duvet récemment apparu, après la cicatrisation des greffons, tombe certes, mais les racines demeurent bien implantées sous la peau. Trois semaines après, en général, les nouveaux cheveux, définitifs ceux-là, recommencent à éclore et pousser progressivement. Jusqu’à atteindre leur pleine maturité, entre 8 et 12 mois. 

La structure du cuir chevelu

Le Shock Loss c’est quoi ?

Le Shock Loss, qui signifie en français “choc de la perte”, définit une perte soudaine de cheveux après une greffe de cheveux. Elle peut survenir sur la zone donneuse, où le chirurgien a prélevé les greffons, ou bien sur la zone receveuse, où les follicules extraits ont été implantés.

Sur la zone donneuse, le Shock Loss est dû au détachement des capillaires sanguins qui relient les unités folliculaires lorsqu’elles sont prélevées. Cette micro-déchirure peut créer un choc pour les cheveux avoisinants, entraînant une chute de cheveux réactionnelle. Cet effet peut être démultiplié, en cas de proximité d’une cicatrice antérieure, ou si, lors de l’intervention, le chirurgien coupe un faisceau vasculaire. Dans ce cas, le shock loss survient durant les trois semaines après l’opération.

Dans la zone receveuse, le shock loss peut être une réaction des cheveux existants, lors de l’implantation des greffons. C’est notamment le cas chez les femmes, qui souffrent d’une calvitie diffuse : les greffons implantés peuvent perturber ces petits cheveux voisins, qui peuvent chuter avant de repousser. Aussi, l’intervention chirurgicale peut créer une perturbation vasculaire qui, dans les trois semaines suivantes, va entraîner une irrigation insuffisante en oxygène de la zone. La repousse retrouvera ensuite son rythme normal dans le courant du troisième mois de convalescence.

Le cycle du cheveu

Comment atténuer le shock loss et assurer une repousse saine ?

La méthode de greffe de cheveux FUE, considérée comme la plus avancée et la plus sûre, permet d’atténuer les risques de Shock Loss, car la procédure est plus rapide et le follicule reste très peu de temps à l’extérieur, qu’elle soit à l’aide d’un micropunch DHI ou réalisée manuellement. Cependant, si le chirurgien prélève un trop grand nombre de follicules, ou ne répartit pas bien la zone d’extraction, il pourra risquer un shock loss post-opératoire.

désinfection des greffons après une greffe de cheveux FUE

Associé à ces deux techniques, le choix complémentaire d’un traitement PRP (Plasma Riche en Plaquettes), qui aide à renforcer l’implantation des nouveaux follicules, accroît la réussite d’une greffe de cheveux. Il est systématiquement intégré dans les forfaits de greffe de cheveux FUE proposés par Body Expert.

Implantation FUE via lame en saphir

Un suivi strict des recommandations post-opératoires fournies par votre chirurgien est impératif, pour assurer une bonne repousse après une greffe de cheveux, ainsi que ses consignes en cas de shock loss. Il est notamment indispensable d’éviter alcool et tabac, plusieurs semaines avant et après l’opération, pour ne pas entraver la bonne oxygénation des nouveaux greffons et du cuir chevelu. Les prescriptions du chirurgien, quant à l’hygiène du crâne et une bonne cicatrisation des greffons, doivent être notamment bien suivies pour prévenir l’apparition d’un oedème post-opératoire, qui peut entraver la bonne vascularisation du cuir chevelu et précède généralement le shock-loss.

implantation DHI

Peut-on faire repousser les cheveux plus vite ?

Il n’existe pas de remède miracle pour faire repousser les cheveux plus vite. Certains médecins prescrivent du Minoxidil, qu’ils considèrent efficace pour atténuer l’effet du shock loss (son caractère vasodilatateur alimente les unités folliculaires en oxygène et en nutriments essentiels pour la croissance) et pour prolonger la durée de vie des cheveux. Ne dit-on pas qu’une belle chevelure est le reflet d’un corps sain ? Surtout, adoptez une alimentation saine, un rythme de vie évitant le stress, des produits capillaires à base d’ingrédients naturels, les meilleurs alliés d’une greffe de cheveux réussie. Sans oublier la patience : il faut attendre entre 10 et 12 mois pour retrouver une vraie chevelure naturelle, forte et bien reconstituée.

traitement des cheveux au laser

2114 vues

0 commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *